Projet 3 : Social Harassment

Social Harassment

FAURE Cédric

SCHWARTZMANN Julien

Synopsis :

Paul, jeune homme moderne est harcelé au cours de sa journée par les réseaux sociaux du web qui surgissent dans la réalité.

Scénario :

  • Dès le petit matin à son reveil, Paul se fait harceler par l’oiseau Twitter qui se pose sur son épaule, fait du bruit et l’oblige à se lever.
  • Il part allumer la télévision mais ne tombe que sur des réseaux sociaux et des videos youtubes
  • Au moment où il sort de chez lui, une page facebook l’encadre et il apparait dans la « photo de profil », il croise des gens avec un bouton « add as friend » comme sur Facebook, et croise certain de ses amis qui lui laissent des enveloppes « inbox » et « gmail » qui ne le quittent pas.
  • Il achète et mange une pomme, automatiquement son « statut » est mis à jour et les gens qui le croisent lèvent le pouce, ce qui augmente un compteur « Likes ». On voit ensuite un public fasciné qui applaudit
  • Il arrive à un entretient d’embauche, 1ere question : le DRH lui demande de se présenter, sa page LinkedIN lui tombe brutalement dessus, manquant de l’assomer.
  • Fin de la journée, paul va se coucher, enfin serein, calme. Une main « Poke » facebook apparait alors et lui appuie avec insistance sur l’épaule.

Storyboard :

Scene1

  1. plan panoramique sur une chambre étudiante, du lit de Paul jusqu’à sa fenêtre ouverte
  2. plan serré sur la fenêtre, un petit oiseau bleu 2D y apparait,  et commence à faire du bruit (tweets)
  3. plan sur le visage contrarié de paul (bord gauche du lit) qui se retourne
  4. Plan large sur la fenêtre, l’oiseau décolle, la caméra le suit jusqu’à ce qu’il se pose sur la table de chevet de Paul et « tweet » encore avec insistance
  5. Plan sur le visage de paul (bord droit du lit) mécontent
  6. L’oiseau continue de tweeter et devient très ennervant
  7. plan large sur le lit, paul écrase d’un geste le Twitter bird sur un dernier « twiiiiit » puis se lève et dépasse la caméra en marchant

Scène 2

  1. Un salon, Paul arrive et s’affale sur le canapé (de face), saisi la télécommande et allume la TV
  2. Plan subjectif, la TV s’allume et ne projete que les videos youtubes en série
  3. retour au plan de face, paul toujours énervé éteint la TV et sort du salon

Scène 3

  1. Extérieur, Paul sort de son immeuble en plan large
  2. Plan serré sur le visage de Paul, sa page facebook lui tombe dessus et on le distingue dans la « photo de profil » (comme ici : http://pictures.korben.info/2010/12/cap-2010-12-22-%C3%A0-12.48.18.jpg)
  3. Plan large de la rue avec la page facebook au milieu du trottoir,  et Paul au milieu, il en sort.
  4. La caméra suit paul qui marche et croise des gens qui ont un bouton « add as friend » comme auréole.
  5. Certains sont déjà ses amis et on un bouton « poke »‘ sur le torse, deux personnes lui glissent une grosse enveloppe Gmail dans la main. Aussitôt, une enveloppe apparaît au dessus de la tête de paul

Scene 4

  1. Paul mange une pomme, aussitôt dézoom brutal sur sa page facebook (l’écran initial devient sa photo de profil), son statut est mis à jour (« J’ai mangé une pomme »)
  2. zoom sur le compteur de likes qui dépasse les 100
  3. dézoom : un public en contre jour (type silhouette de public devant un écran cinéma)
  4. fondu

Scène 5 :

  1. Paul frappe à une porte de bureau
  2. plan depuis l’intérieur du bureau, « entrez », paul entre et s’installe à un bureau
  3. plan de dos de Paul, face à un DRH en costume, début de dialogue d’entretient d’embauche
  4. plan de dos du DRH face à paul qui demande « présentez vous ! »
  5. paul lève les yeux, inquiet. On entend un sifflement de chute à la Tex Avery
  6. sa page linkedIn lui tombe brutalement dessus dans un gros « Boom »
  7. Fondu

Scène 6 :

  1. Chambre de paul en fin de journée, il fait nuit
  2. Paul s’étale, exténué sur son lit, étreint son oreiller (plan large)
  3. Zoom sur le visage enfin calme et zen de Paul
  4. on entend un « twiit » paul ouvre un oeil, inquiet
  5. plan large sur son lit, l’oiseau est toujours là et s’excite de plus belle, l’empêchant de dormir
  6. fondu

Générique

Note d’intention :

Nous avons voulu, à travers ce film, exprimer l’omniprésence des réseaux sociaux de nos jours. Il s’agit de mettre en avant à la fois les réseaux sociaux (Facebook, Twitter, LinkedIn) et les plateformes qui les alimentent (Youtube, Gmail). Ces réseaux sont véritablement chronophages et nous suivent tout au long de la journée, c’est pourquoi l’ « harcèlement » social commence dès le lever jusqu’à la fin de la journée. Et donner un rendu de facebook un peu à la manière de ce clip ( à 1:22 et 1:31 par exemple ) :

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=aEolW1x9O3k[/youtube]

 

 

 

 

Le film :

 

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *